Arguments

Je vais essayer de collecter ici quelques arguments clés.

 

D'abord, un peu d'histoire.

 

(Vous pouvez compléter ce passage en téléchargeant le document ci-contre, présenté page suivante, "La vraie Histoire de France)

 

On entend régulièrement, y compris dans la bouche de nos présidents, dénoncer la France comme un pays colonialiste, donc raciste, voire esclavagiste.

 

Ces gens là ne connaissent pas l'histoire de leur pays.

 

On dirait même qu'il la confondent étrangement avec celle d'autres peuples, qui sont, eux, et encore de nos jours, colonialistes, racistes, et esclavagistes.

 

Il leur arrive même d'aller faire leur "mea culpa" justement chez ces gens là.

 

Les colonies:

 

Oui, la France a occupé un certain nombre de territoires outre-mer, qui, pour beaucoup, n'étaient d'ailleurs pas encore de vraies nations.

Mais elle n'y a pas eu le même comportement que les Espagnols en Amérique du sud et centrale, ni des Anglo-Saxons en Amérique du nord. Ni la façon de faire des Portugais, des Italiens et de Allemands, en particulier en Afrique.

La France a toujours respecté au maximum les autorités indigènes, comme les coutumes locales. C'est la France qui a fait de ces territoires de véritables nations en y apportant ses techniques (routes, voies ferrées) et ses connaissances (écoles, hôpitaux) et en les partageant avec les populations locales.

A son indépendance, l'Algérie comptait une population cent fois supérieure à celle que les Français y ont trouvé en 1843, quand ils sont venus débarrasser la Méditerranée de ce fléau qu'était le Dey d'Alger, un pirate turc.

Lorsque dans les années soixante, la France a proposé leur indépendance aux sept pays qu'elle gérait en Afrique noire, six d'entre eux ont d'abord refusé. Seule la Guinée, sous l'influence communiste de Sékou Touré, a sauté sur l'occasion. Le Gabon, lui, a même fait une demande pour devenir un département Français d'outre mer.

Et demandez donc ce qu'il en pense au roi du Maroc, qui voue une véritable vénération au Maréchal Lyautey.

 

Exemple de message en réponse à l'accusation de colonialisme:

 

Mon frère (ou ma soeur), je t'invite à étudier l'histoire de France. Elle ne ressemble pas du tout à ce que tu racontes, et c'est facile à vérifier. Il suffit de savoir lire.

X ... Compostelle

 

L'esclavage:

 

Un certain nombre de familles Nantaises et Bordelaises ont effectivement fait fortune en transportant d'Afrique en Amérique ou dans les îles, de pauvres misérables qui avaient été fait exclaves par des Africains et des Arabes. Ils n'ont pas été fait esclaves par nos ancêtres, mais par ceux qui nous accusent aujourd'hui d'esclavagisme, alors que certains d'entre eux pratiquent encore ce sinistre commerce.

La France a été le premier pays à abolir l'esclavage. A plusieurs reprises. La première fois, c'était à l'initiative de la femme de Clovis II.

En outre, il faut se rappeller que dans l'antiquité, l'esclave était une valeur marchande. En général, il était plutôt bien traité, afin de de pas "détériorer" la marchandise. Certains ont fait des carrières prestigieuses.

Est-ce que les actuels esclaves Indiens ou asiatiques sont aussi bien traités de nos jours dans les émirats ?

 

Exemple de message en réponse à l'accusation d'esclavagisme :

 

Mon ami(e), je ne connais qu'une seule civilisation qui pratiquait l'esclavage dans l'antiquité, comme tout le monde, mais qui le pratique encore, c'est l'Islam.

X ... Compostelle

 

ou:

 

Mon ami, la France n'a réellement connu l'esclavage sur son territoire que dans l'antiquité. Ce n'est pas dans ses moeurs. Elle l'a interdit dès le début du moyen âge et renouvellé plusieurs fois cette interdiction. Cherche plutôt qui pratique encore cette monstruosité de nos jours. 

X ... Compostelle

 

Le racisme :

 

La France est l'un des pays les moins raciste du monde. C'est une évidence qui saute aux yeux. Seuls de véritable racistes peuvent lancer contre elle une telle accusation... Par racisme.

 

Paris a eu un maire descendant d'un esclave noir (des îles) dès le 19 ème siècle. Et pour en finir avec le sujet, il n'y a qu'a consulter la liste des personnalités préférées des Français, de leurs sportifs préférés, ou de leurs candidats à The Voice.

 

Exemple de message en réponse à l'accusation de racisme :

 

Mon frère, regarde bien qui accuse la France de racisme. Tu n'y trouveras que des racistes.

X ... Compostelle

 

En conclusion de ces trois chapitres, accuser la France de colonialisme, d'esclavagisme ou de racisme est une contre vérité historique, mais c'est surtout un excellent moyen d'essayer de culpabiliser le citoyen lambda pour qu'il n'ose plus protester et se soumette à l'envahisseur.

 

Souvenez vous qu'on en est au stade où le gouvernement Macron, par décret (N°2017 - 2... je ne sais plus combien) encourage la délation de propos non conformes au politiquement correct, même en privé, et vous risquez la prison. Hitler pratiquait aussi ce genre de choses, mais lui, il n'avait quand même pas osé en faire un décret officiel.

 

Cathos :

 

C'est simple, être traité de "Cathos" est devenu la pire des insultes.

 

Alors quelques éléments de réponse ne feront pas de mal.

 

Commençons par l'inquisition en trois nombres faciles à retenir :

Cinq siècles d'inquisition en France ont fait Cinquante fois moins de condamnés à mort que cinq ans de terreur sous la révolution. 50 fois moins en 500 ans qu'en 5 ans. Qui est le barbare ? Le catho ou le révolutionnaire qui avait pourtant eu cinq siècles de civilisation de plus pour évoluer ?

 

Et si on faisait le compte des victimes du communisme ?

(je reviendrais plus tard sur une autre constante des communistes français, à savoir la trahison systématique).

 

Ensuite les croisades : Charlemagne s'était mis d'accord avec le calife Haroun Al Rachid pour que ce dernier laisse le passage libre aux pélerins juifs et chrétiens. Seulement, deux cents ans plus tard, le successeur dudit calife égorge tout ce qui passe par là.

 

Imaginez les américains à la Mecque qui tuent tous les musulmans qui s'en approche. Ils feraient quoi les musulmans ? Alors, même si appeler une guerre "sainte" est une connerie (toutes les guerres sans exception ne sont que des horreurs) il faut noter que les croisades ont duré en gros de  l'an 1000 à 1400. Le djihad dure depuis TREIZE siècles. On a quand même été cons beaucoup beaucoup moins longtemps. Et surtout, depuis six siècles, nous, on a un peu évolué.

 

Exemple de réponse au rappel des croisades :

 

Tu as raison. La guerre est forcément monstrueuse. Elle ne peut pas être sainte. Mais les croisades ont cessé il y a 600 ans,

alors que le jihad continue depuis 1300 ans. Qui a oublié d'évoluer ?

 

Et enfin les mauvais religieux :

Personne ne s'est interressé à savoir quel était le pourcentage de religieux pourris par rapport au pourcentage de politiciens pourris. Ce serait trop facile. Et sûrement très amusant. Mais même par rapport aux plombiers, par exemple, je suis prêt à parier que le résultat pourrait en étonner plus d'un. Mais bien sûr, quand on peut dénoncer un curé verreux, c'est quand même plus gratifiant. 

 

Et si dans l'histoire on peut nous lancer quelques très rares religieux du genre Torquemada ou pape Borgia, à la figure, combien de dizaine de milliers de mères Thérésa peut-on envoyer en retour ?

 

Combien de gens nés cathos ont pris en horreur la religion de leurs parents à cause d'une ou deux mauvaises rencontres ? Oubliant les centaines, voire les milliers d'excellents chrétiens qu'ils ont rencontré depuis ?

 

Exemple de réponse à l'insulte "Catho !" :

 

Tu as raison, mon ami. Tous les chrétiens ne respectent pas leurs propres règles de vie. Mais connais-tu davantage de cathos pourris que de communistes pourris, par exemple, ou de musulmans ?  Et combien connais-tu de saintes personnes communistes ou musulmanes ? Réfléchis bien, et essayes d'accepter de travailler même avec des gens imparfaits. X ... Compostelle.

 

Révolution:

 

Alors déjà, il faut savoir que lorsqu'un astre a terminé de faire le tour de son soleil et qu'il est revenu à sa place, il a fait une révolution. Cela n'a rigoureusement rien changé à rien. Et en matière de politique, non seulement cela ne sert à rien, mais ça fait toujours énormément de dégâts.

 

Juste quelques observations sur les deux révolutions dont nos crétins de compatriotes sont les plus fiers.

 

1789 : Personnellement, le 14 juillet, je porte le deuil en mémoire de ces dizaines de gardes non armés de la Bastille, qui ont été massacrés par une foule barbare et avinée, commettant un crime dont nos actuels barbares islamiques n'auraient pas osé rêver.

 

6 semaines plus tard, le 26 août, c'était la déclaration des droits de l'homme. C'était loin d'être parfait, mais c'était quand même d'un autre niveau pour être choisi comme fête nationale.

 

Et comme toutes les révolutions, celle de 89 a mené tout droit à une dictature atroce, qui  fut très justement surnommée "la terreur".

 

Mai 68 : Là j'y étais. Et j'ai terriblement honte de ce que j'y ai vu. J'y ai vu toute une génération dont la seule et unique raison de faire une révolution était de pouvoir copuler en toute liberté.

 

Il n'y a qu'à se rappeller les propos de Cohn Bendit interpellant le ministre Missoffe à Nanterre à propos de la "misère sexuelle" des étudiants.

 

Mai 68 n'est rien d'autre que le combat d'une bande d'obsédés sexuels.

 

Le fait qu'il y ai eu de nombreux précédents dans l'histoire, comme la création de l'église d'Angleterre, ne me console pas.

 

Car les soixante-huitards ne sont pas morts. Ils sévissent encore, et plus que jamais. Ce sont eux qui tiennent les rênes de ce que l'on ose appeller le "politiquement correct".

 

 

 

 

 

La vraie Histoire de France

La vraie Histoire de France
Destiné à des enfants de six à dix ans, ce résumé est destiné à servir de canneva pour aider les parents qui le souhaitent à corriger la désinformation des livres officiels en racontant eux même l'Histoire à leur progéniture.
DPCQLF.odt
Editeur Open Office [89.8 KB]

Lettre ouverte à Macron

Lettre ouverte
Lettre ouverte d'un gilet jaune à Monsieur Macron
Macron.odt
Editeur Open Office [24.7 KB]

Constitution

Constitution
Projet de Constitution pour la Première Démocratie Française
Constitution.doc
Document Microsoft Word [100.0 KB]